Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Suivez le guide

Visitez Valparaiso 1 

En perte de repères?

Vieux, Pas Périmé

Blogs à voir

Un prof à mourir de rire
 
Réseau de blogs latinos francophones

Histoires de coeur et de fesses de Nina et les vingtenaires

Dans les coulisses du journalisme

Un citoyen propose son programme politique

Ca fait penser à Sex & the City

Jean Véronis décrypte le langage des politiques

Drôle, féroce et un poil vulgaire

Un autre regard sur le Brésil

Les tribulations d'Eulalie et M. Muche

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 22:08

Ami sur Fesse-bouc, contact sur LinkedIn, connaissance sur Tout-y-Taire... Les réseaux sociaux changent la donne des rapports humains, et notre rapport au monde. Pour le pire, mais aussi pour le meilleur. Bouffée d'air pour les timides maladifs, de liberté pour les oppressés, outil de lutte contre la désinformation, plate-forme démocratique... Fesse-Bouc, Tout-y-Taire et consorts sont devenus une sorte de grand forum mondial, un espace encore à peu près libre.

 

Mais ces qualités indéniables masquent une réalité inquiétante. Les réseaux sociaux ne font pas que changer les relations humaines, ils les faussent. Je ne veux pas parler des voyeurs, des narcissistes, des usagers manipulateurs qui se cachent derrière une double personnalité, et autres parasites qui pullulent sur le web. Ni des "amis" qui entrent dans votre existence virtuelle et disparaissent du jour au lendemain sans explication, bonjour l'amitié! Je ne veux pas parler non plus des accros au chat qui délaissent leurs amis de la vie réelle au profit des contacts virtuels. Tout cela a été dit et documenté depuis longtemps. Je veux parler de ce que j'appelle les faux-amis.

 

Qu'est-ce qu'un faux-ami? Quelqu'un, ou plutôt une entité, qui cherche à établir des liens soi-disant d'amitié avec d'autres internautes, alors que son seul but est d'user ces relations nouvelles pour son propre bénéfice. Par exemple, je pourrais très bien multiplier les contacts sur Fesse-Bouc, et une fois la confiance et la relation amicale installée, me vendre comme consultant, prêcher pour telle politicien ou religion, ou promotionner un produit. Une fois que j'ai gagné votre sympathie et votre confiance, c'est bien plus facile de vous endoctriner. Pensez-y: quand plusieurs amis en qui vous avez confiance vous recommandent un film, en dépit des mauvaises critiques que vous avez lues, que faites-vous? Vous écoutez vos amis. C'est ce que les faux-amis cherchent à faire.

 

Est-ce immoral? Cela dépend. Si, dès le départ, il est clairement établi que la personne est là pour faire du business ou du recrutement, c'est juste une stratégie marketing, plus sympathique et moins débilisante que les pubs à la télé. C'est humaniser un produit ou une marque, rien de plus. S'enregistrer sur Fesse-Bouc et Tout-y-Taire comme "Machin-Truc, consultant", ou "Zébulon, représentant le groupe Tartampion", et échanger amicalement avec les internautes tout en faisant sa promotion, ca n'a rien de mal: Les usagers savent clairement à qui ils ont à faire, et que toute relation "amicale" a des chances d'être biaisée par les intérêts de Machin-Truc et Zébulon.

 

Mais dans le cas contraire, si l'internaute ne dévoile ses véritables intentions qu'une fois établie une relation "amicale", c'est de l'abus de confiance. Et comme Internet, et notamment les réseaux sociaux, demeure un domaine relativement libre de règles et de contrôle, les usurpateurs et profiteurs s'en donnent à coeur joie. Certains sont assez doués pour vous persuader d'acheter des graines de palmier alors que vous vivez entre deux glaciers en Patagonie!

 

Ne vous méprenez point, je ne souhaite pas un renforcement du contrôle d'Internet. Mais une meilleur information pour les utilisateurs. Qui doivent se rappeler qu'il y a un monde qui les attend au-delà du miroir aux alouettes.

 

Et toi, tu veux être mon ami?

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 05:56

J’arrive, à pied, à un manoir perdu dans les bois, au bord d’une toute petite route aux fins fonds du Gers. Je connais l’endroit, je suis passé à côté un jour, en descendant vers les Pyrénées. Que fais-je là? Aucune idée. En m’approchant, je constate qu’une femme de ménage fait du repassage dans la cour arrière du manoir. Mais… c’est Britney Spears! Que fait Britney dans un manoir perdu aux fins fonds du Gers, habillée en soubrette, à faire du repassage?

 

Alors que je m’approche, une grosse berline, vitres teintées, déboule à tombeau ouvert dans la cour et freine en crissant des pneus. Alors que j’allais sortir du sous-bois, j’esquisse un mouvement de retraite. Des types à la mine patibulaire sortent et se dirigent droit vers la Britney, l’air menacant. N’écoutant que mon courage (qui pourtant ne me disait rien), je décide d’intervenir. Entre la voiture et moi, j’apercois un gros couteau de cuisine au bord d’une fenêtre. Je fonce jusqu’à l’objet, puis charge en rugissant vers les hommes en noir, qui essaient de faire monter de force une Britney épouvantée dans la voiture.

 

Et là, il se passe un truc incroyable: j’arrive avec un air tellement menacant, le couteau de cuisine à la main, que je fais peur aux vilains méchants. Ils jettent Britney à terre et s’engouffrent dans la berline qui part au quart de tour.

 

Putain, j’suis un héros! J’ai sauvé Britney Spears d’un kidnapping! J’ai rien compris, mais j’suis un héros! «Britney, ca va?» Elle me tend la main: oui ca va. Merci de l’avoir sauvée. Et c’est au moment où elle me serre contre elle que je comprends: de l’autre côté du bois arrivent une escouade de policiers armés jusqu’aux dents. En fait, sans eux, j’aurais sans doute fini dans la voiture avec Britney.

 

Mais grâce à mon geste aussi courageux qu’insensé et inutile, Britney est tombée folle amoureuse de moi. Depuis, elle a arrêté de chanter ses conneries rien que pour me faire plaisir, et nous vivons heureux dans notre manoir perdu dans les bois du Gers.

 

Quand j’ai fait ce rêve, il y a déjà plusieurs années, c’était un joli rêve. Le même rêve avec la Britney d’aujourd’hui, ce serait un cauchemar!

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 00:10

 J’ai rencontré Nicole Kidman lors d’une soirée. J’étais avec Caro à un repas de gala, et l’actrice était présente. Au bout d’un moment, alors que la soirée est bien avancée et que je suis sur le point de partir, la Nicole me tombe littéralement dans les bras. Elle a un peu abusé du champagne.

 

Bon, je l’emmène dans sa chambre en la soutenant comme je peux, ses talons aiguilles dans une main. Et là, une fois dans la suite, au lieu de s’affaler ivre morte sur le lit, elle commence à papoter. Et puis soudain, elle me demande si elle a besoin de s’épiler. Et comme je bredouille un peu: “je vais vous montrer”. Et avec une simplicité confondante, Nicole Kidman enlève sa culotte pour me montrer son épilation du maillot.

 

Là-dessus, un type (son compagnon? son agent?) ouvre la porte, découvre la scène et me jette dehors, furibard. Sans mes chaussures. Pourquoi diantre suis-je pieds nus? Ca doit être parce que Nicole m’avait renversé son champagne dessus, je les ai retirées pour ne pas abimer la moquette de la suite.

 

Bip, le téléphone. Caro. Elle m’attend dans la voiture, qu’est-ce que je fabrique, il faut que je me dépêche. Bip. La tuile. Au moment où Nicole me tombait dans les bras, Caro était déjà sur le pas de la porte. Elle n’a rien vu de la scène. Maintenant, comment je lui explique que mes chaussures sont dans la suite de Nicole Kidman? Va falloir improviser. Déjà qu’elle était énervée au téléphone et se demandait où diable j’étais passé...

 

Je sors de l’hotel en détalant par une porte de service. Quoi, il fait déjà jour dehors? Mais quelle heure il est? Je dévale la pente comme en dératé, toujours en chaussettes. Tiens, je suis sur un cerro de Valparaiso. Je me souvenais pas qu’il était situé là, cet hôtel. Et tout à coup, emporté par la vitesse, je rate un virage et déboule au beau milieu d’une cour de lycée, au moment où se déroule un concours d’impro dans la cour de récré. Et le public lance des cadeaux et des pièces aux meilleurs comédiens.


Ni une ni deux, dans mon élan, je saute sur scène.

 

"Je suis ici parce que j’adore les femmes. Et les femmes m’adorent aussi. Tenez, à l’instant j’étais dans une chambre d’hôtel avec Nicole Kidman." Huées du public. "Attendez, je vous raconte." Et je raconte l’histoire avec Nicole. Et j’en rajoute: "Nicole m’a raconté que l’hiver où elle répétait pour Ma Sorcière bien aimée, elle sortait dans les rues de New York en tortillant son nez. Et comme il faisait bien froid, plus elle le remuait, plus il en sortait… vous savez… Bon et bien elle m’a raconté qu’à force de répéter, elle s’est pété un os du nez et depuis… ca sort tout seul!... Et oui, c’est pas parce que c’est des stars qu’ils sont pas comme nous, avec des problèmes à la con."

 

C’est de la bonne impro ca, n’est-ce pas? Et pour terminer: "Mais tout ce que je viens de raconter là, vous vous en doutez, c’est pas vrai. Pourtant j’ai vraiment l’impression de l’avoir vécu. Mais vous savez pourquoi je sais que c’est juste un rêve? Parce que durant tout le temps que j’étais avec Nicole, j’étais plus grand qu’elle!"

 

Récompensant ma performance de haut vol, le public me balance divers objets, dont… une paire de vieilles baskets à moitié troués (je rappelle que le public, ce sont des lycéens de Valparaiso, donc fauchés): "comme t’es bon, on te balance des vannes", me dit le gamin. Put… des Vans! Juste ce dont j’avais besoin! Et sans reprendre mon souffle, je me remets à courir pour arriver jusqu’à la voiture où Caro n’en peut plus d’attendre.

 

Et c’est à ce moment-là, sans doute parce que je m’attends à ce qu’elle soit bien en colère, que je me réveille. Attendez, vous ne croyiez tout de même pas que tout cela était vraiment arrivé!?

 

La prochaine fois, je vous raconte mon rêve avec Britney Spears.

 

PS: Poisson d'avril!

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 21:45

La Chine n'est pas à un paradoxe près. Inventeur du communisme libéral capitaliste, grand conservateur des traditions mais qui détruit au bulldozer son patrimoine architectural et culturel, le pays le plus peuplé du monde cultive le paradoxe comme le riz dans la vallée du Fleuve Jaune. En voici un autre: en Chine, impossible de trouver des vêtements XL. Ici, ils sont tous estampillés "Made in China".

 

Mais le nouveau paradoxe, c'est que la Chine, pays où la sexualité reste très largement taboue et où la pornographie est punie par la loi, est devenue le premier producteur mondial de lingerie érotique et de sex-toys. On estime que la Chine se taille 70% de parts du marché, et que l'industrie génère 2 milliards de dollars par an de l'autre côté de la Grande Muraille. Etonnant? Pas vraiment. Les grand magasins européens et américains regorgent de vêtements et jouets "Made in China". Donc pourquoi pas des sous-vêtements et des jouets pour adultes?

 

L'ironie de l'histoire, c'est que les ouvriers payés au lance-pierre pour manufacturer ces produits n'ont peut-être même pas le droit de les utiliser. Il y a bien des sex-shops en Chine (le premier a ouvert à Pékin en 1993), mais il serait étonnant qu'en province, parmi les classes sociales basses, l'usage de sex-toys soit accepté. Rappelons que les manufactures chinoises sont de véritables villes où les ouvriers, souvent issus de familles villageoises sans éducation, sont parqués ensemble comme du bétail. J'y imagine mal l'introduction de sex-toys et lingerie érotique. Tiens, je me demande s'il y a pas des gamins qui travaillent dans ces manufactures? Ce serait le comble, non?

Repost 0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 14:07

Pourquoi les concerts, les discothèques, les festivals, les rave parties ont-ils tant de succès? Pourquoi toi, ami lecteur, aimes-tu assister à ce genre d'événements? Pour la musique, me diras-tu. Certes. Mais pas seulement. Par définition, ce sont des expériences collectives. Au-delà de la musique, c'est la symbiose entre les auditeurs qui leur donne toute leur saveur. Sauter ensemble, danser ensemble, chanter et crier ensemble. Faire corps avec une foule à l'unission à quelque chose d'enivrant, de réconfortant aussi. Tu n'es pas d'accord avec moi? Alors lis ce qui suit:


Il existe depuis quelques mois un concept nouveau et étonnant: des discothèques et rassemblements sans aucune sono, sans aucun haut-parleur. Chacun écoute dans son propre casque. En général, tous écoutent la même musique en même temps, dansent et crient en choeur; chacun est simplement libre de changer le volume à sa guise. Et quand vous en avez assez, il suffit d'ôter votre casque: si vous voulez reposer vos oreilles, vous n'aurez pas à supporter les décibels comme dans une discothèque ou une fête normale. Bref, l'expérience de groupe est là, mais avec moins d'inconvénients. En plus, c'est tout benef pour les organisateurs ou propriétaires, qui économisent en matériel de son et en électricité.


Mais dans certaines de ces fêtes, chacun est libre d'écouter sa propre musique. Imaginez-vous chaloupant sur un rythme latino, tandis que votre voisin secoue frénétiquement la tête en écoutant du Prodigy, et un autre se balance sur du reggae... Visuellement, c'est assez déconcertant: une foule en totale arythmie, complètement désynchronisée, se dandinant dans le silence. On dirait des zombies dansants. Et là, j'ai du mal à comprendre. Parce qu'il n'y a aucune expérience de groupe, aucun partage. C'est une foule de solitude, un rassemblement d'autistes. C'est la discothèque de l'isolement. Pour moi, c'est un exemple de plus que la technologie peut nous couper des autres aussi bien que nous en rapprocher.

Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 15:17

Il y a quelques semaines, le nouveau ministre de la Santé a lancé une idée qui est tombée comme un cheveu sur la soupe des Chiliens. Pour lutter contre l'obésité chronique de ses concitoyens, il propose de créer un impôt de 20% sur les fast-foods.


Le sujet a immédiatement suscité débat et controverse. D'abord, parce qu'il serait bien difficile de déterminer quels établissements et quels plats rentrent dans cette catégorie. Ensuite, parce que les fast-foods sont une sources d'alimentation facile et bon marché pour les petites bourses. Typiquement, c'est la frange la plus humble et moins éduquée de la population qui souffre de surpoids. Et c'est cette même frange qui consomme le plus de fast-food, parce que c'est pas cher.


En gros, les détracteurs du projet assurent que, même s'il est bon de lutter contre l'obésité, cette mesure toucherait de plein fouet les plus défavorisés. Soit. Mais réfléchissons un peu. En admettant que l'on ajoute un impôt de 20%, cela va-t-il vraiment affecter le consommateur? Non: simplement, s'il veut continuer de payer le même prix, il va se "restreindre" à commander un menu normal au lieu d'un XL, ce qui est bien suffisant. De ce point de vue, tout le monde est gagnant: L'Etat récolte des taxes juteuses (de graisse), les clients se goinfrent moins et ont moins de problèmes de santé. Il n'y a que les entreprises de fast-food qui risqueraient de voir leurs bénéfices baisser. Mais ca, franchement, ce n'est pas un mal! Par ailleurs, au Chili, aller faire ses courses au marché en plein air reste la meilleure solution pour manger sain et pas cher.


empanadas 

Et la traditionnelle empanada, c'est du fast-food?


Mais au-delà de ce débat, de quel droit l'Etat s'invite-t-il dans mon assiette? Certes, il y a un vrai problème de santé publique, mais si j'ai envie de me faire plaisir en me gavant de viande rouge et de chocolat tous les jours, quitte à peser 150 kilos et mourir d'un infarctus à 35 ans, c'est mon problème, non? Ca ne met en danger la vie d'aucune tierce personne (à la différence de la drogue et de l'abus d'alcool), ca ne cause pas de trouble à l'ordre public, et ca fait travailler les médecins. Si l'Etat veut agir, qu'il éduque les consommateurs, qu'il fasse de la prévention dans les écoles. Qu'il aille voir ailleurs que dans mon assiette. Surtaxer les cigarettes empêche-t-il les gens de fumer? Non. Surtaxer le pétrole empêche-t-il les gens de conduire, polluer, prendre l'avion? Non.


Bref, tout ceci me donne la sensation que le gouvernement se fiche du monde, et cherche n'importe quelle prétexte pour taxer le contribuable (ceci dit, il a besoin de fonds pour financer la reconstruction du pays après le séisme du 27 février). N'importe quel prétexte pour contrôler tout ce qui est contrôlable. Par exemple, depuis la prise de pouvoir de Sebastia Piñera, j'ai l'impression, ou plutôt la certitude, que la présence policière a été renforcée... pour faire des contrôles de vitesse sur l'autoroute, essentiellement. Donc pour faire rentrer de l'argent dans les caisses.


Je m'attends donc à ce que le gouvernement fasse surgir de son chapeau à idées d'autres propositions du même genre. En voici quelques-unes, de mon cru:


On pourrait taxer les nouveaux habitants des métropoles parce qu'ils contribuent à accenter la pollution.

On pourrait taxer ceux qui habitent à plus de 25 kilomètres de leur lieu de travail, pour la même raison. Et s'ils déménageaient en centre ville, on les taxerait quand même en vertu du premier point susnommé.

On pourrait ne pas rembourser les opérations de cancer des poumons, parce qu'après tout, le patient, il avait qu'à pas fumer, na!

On pourrait taxer les dirigeants politiques d'andouilles, d'hypocrites ou de profiteurs. Ah zut, ca a déjà été fait, ca...

Repost 0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 07:31

On nous rabâche les oreilles avec Internet, sa liberté d'expression, son égalitarisme, son caractère pluriel et protéiforme, etc. Tout ca, c'est du pipeau. Et pas seulement en Chine, où l'on ferme les sites sans ménagement à la moindre critique.

Facebook, espace de liberté d'expression? Mon oeil! C'est un espace d'auto-censure, qui devrait logiquement être encouragé par tous les gouvernements du monde. Je m'explique. Sur Fesse-bouc, n'importe qui peut aller glaner des informations confidentielles sur vous. N'importe qui peut publier des photos compromettantes. Le seul moyen de se prémunir de cela, c'est l'autocensure (ou ne pas avoir de compte). Autrement dit, un soi-disant espace personnel, une plateforme libre, devient un carcan dans lequel il faut se surveiller soi-même. Quelle belle pratique auto-imposée, qui doit réjouir les régimes dictatoriaux et les castrateurs de liberté en tout genre!


Twitter, forum égalitaire où chacun à sa voix en 160 caractères? Mes fesses! Ca fonctionne aux stats et à la popularité. Si aujourd'hui je me crée un compte sur Tout-y-taire, j'aurais beau raconter les choses les plus intéressantes du monde, mon petit twit se perdra dans les abysses. En revanche, si Ashton Kutcher dit qu'il a pété lors d'une scène d'amour sur son dernier tournage, ca retentira aussi fort qu'un cocorico. Tout-y-taire, c'est la version digitale du capitalisme et de la compétition: course à qui sortira le premier une info, à qui aura le plus de contacts. La course, ca ne laisse pas le temps à la réflexion; ca ne laisse pas le temps de vivre.


Qu'est-ce que le succès de ces fameux "social networks" reflète? Un besoin d'attention, de reconnaissance. Un narcissisme interculturel et, peut-être, générationel. Un besoin d'aller vite, à l'essentiel. Les blogs avaient ouvert la brèche, mais avec du contenu (pour certains). Maintenant, avec Tout-y-taire, on résume, on accélère, on simplifie, on reste en surface. Avec Fesse-bouc, on édulcore, on futilise. C'est comme les "résumés exécutifs" pour cadres et dirigeant pressés. De l'info prémâchée et compressée. Tout-y-taire, tout est dit. Et avec une limite de 160 caractères, n'importe quel imposteur pourrait se faire passer pour leader d'opinion et grand philosophe (ce qui me fait penser: BHL est-il sur Tout-y-taire?)


Et les fanatiques de ce nouveau joujou (et il est ô combien facile de le devenir!) ne décrochent plus de leur smartphone, guettant l'ultime update de tel contact de l'un ou l'autre de ces sites, se privant de contact humain réel. Osant raconter, invisibles derrière leur écran, ce qu'ils sont incapables de dire en chair et en os. Comme si l'être humain n'avait plus le courage d'assumer ses paroles. Bientôt, les entreprises licencieront par SMS. Les hommes et femmes politiques refuseront les face-à-face. Je vois d'ici les émissions de débat à la télé: les invités seront en vidéo-conférence sur YouTube, en partenariat avec Le Figaro, RTL et Tout-y-taire. Et chacune de leurs interventions sera limitée à 160 caractères.


Voilà, logiquement, sitôt cet article publié, je devrais aller mettre un lien sur Fesse-bouc, et également actualiser mon statut sur Tout-y-taire pour faire savoir à l'assemblée virtuelle que cocorico! j'ai pondu un texte. C'est simple comme deux clics, mais franchement, quel encombrement d'espace virtuel disponible pour rien!

Repost 0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 17:25
Avez-vous vu "Slumdog Millionaire"? Oui, non? Vous avez sans doute au moins entendu parler de l'histoire du film, un gamin des bidonvilles qui remporte le pactole à la version indienne de "Qui veut gagner des millions?" Pour moi qui collabore avec des Indiens de Delhi et Mumbai, ce fut instructif. Mais je ne vais pas m'étaler là-dessus. Pas maintenant en tous cas.

Je vous parle de ce film parce que j'ai été choqué d'apprendre que le père d'un des enfants protagonistes du film (la gamine qui joue Latika) a récemment essayé de vendre sa fille pour 200.000 livres sterling. L'homme a expliqué qu'il avait besoin d'argent, et qu'il comptait profiter de son "enfant oscarisé". Franchement, à sa place, j'aurais demandé des millions!



Repost 0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:00
Et maintenant, ma version!


Monsieur

Il y a un an et demi j'ai changé ma version Fiancé 7.0 pour la version Mari 1.0 et j'ai observé que le programme a lancé quelques applications inattendues tels que jeux-vidéos-en-réseau 6.2 ou soirée-bière-chips-foot 5.1 qui prennent beaucoup d'espace dans mon disque dur. Dans la notice, ces applications, qui prennent beaucoup de temps à fermer (90 minutes minimum pour soirée-bière-chips-foot 5.1) ne sont pas mentionnées.

D'autre part, Mari 1.0 s'auto-installe dans tous les autres programmes, et se lance automatiquement dès que j'ouvre n'importe quelle autre application, parasitant l'exécution de celle-ci. Des applications telles que Shopping-du-samedi-entre-copines 4.7 ou Petits-potins-sur-les-mecs 74.9 (pourtant actualisée très fréquemment) ne fonctionnent plus. De plus, de temps en temps se lance un programme occulte (virus?) appelé Bellemère 1.0 lequel, soit plante le système, soit fait que Mari 1.0 sembre régresser à une version simplifiée et ancienne qui me rappelle beaucoup Fifils-à-sa-maman 3.2, un programme très désagréable.

Je n'arrive pas a désinstaller ce programme et ceci est très irritant, surtout lorsque j'essaie d'exécuter l'application Dimanche-Calin 3.0, il semblerait que certaines fonctionnalités aient des bogues, par exemple, la commande C:\Petit_dej_au_lit.exe ne s'active plus jamais.

Il existe d'autres inconvénients: il semblerait que la version Mari 1.0 soit parasitée par quelques malwares désagréables et imprévisibles type slips-et-chaussettes-sales 3.4 et pet-au-lit 2.1, qui apparaissent soudainement. J'ai observé que pet-au-lit 2.1 fait régulièrement planter le programme sieste-roucoulage-à-deux 3.3, ce qui est particulièrement gênant.

J'envisage de revenir au programme que j'avais avant, Fiancé 7.0, mais le processus de désinstallation de Mari 1.0 me semble fort complexe et je ne mesure pas encore bien les risques que cela peut comporter pour les autres applications comme gym-du-lit 6.4 et chéri-passe-moi-ta-carte-de-crédit 9.5, qui je l'avoue, sont très conviviales.

Pouvez-vous m'aider ?

***

REPONSE:

Chère Utilisatrice,

Votre plainte est très fréquente parmi les utilisatrices, mais elle est due la plupart du temps à une erreur de conception de base. Beaucoup d'utilisatrices passent de n'importe quelle version de Fiancé X.0 à Mari 1.0 avec l'idée fausse que Mari 1.0 n'est qu'un programme d'utilitaires et de divertissement.

Cependant, Mari 1.0 est bien plus que ça: il s'agit d'un SYSTEME D'EXPLOITATION COMPLET, créé pour contrôler et gérer TOUTES vos applications. Même problème avec Bellemère X.0. Ces programmes sont d'anciennes générations, desquels dérive Mari X.0 et entraînent souvent des problèmes de compatibilité. Avec un peu de chance, ils finissent par être victimes d'un virus et disparaissent au bout de plusieurs années.

Mari 1.0 est un programme assez intéressant, mais qui peut générer un coût élevé, s'il est mal utilisé. Dans tous les cas, évitez l'utilisation excessive des touches ESCAPE ou SUPPRIMER, car vous devrez ensuite utiliser la commande C:\acheter_de_la_lingerie_sexy.exe/all sans utiliser chéri-passe-moi-ta-carte-de-crédit 9.5 pour que Mari 1.0 fonctionne normalement.

Je vous conseille d'installer un software additionnel pour améliorer la rentabilité de Mari 1.0 comme viensjoueravecmoi_cestmieuxquePS2 5.0, comptesbancaires-cartedecrédit_séparés 2.3, ou bien lesfemmes_fansdefoot 3.2. Vous pouvez aussi vous servir de viensaulit_chéri 8.0. Vous pouvez les télécharger sur Internet, leurs résultats sont assez satisfaisants.

Pour éliminer les malwares comme slips-et-chaussettes-sales 3.4, je vous conseille d'installer femme-de-ménage 2.5. Attention toutefois, celui-ci peut facilement se confondre avec petits-potins-sur-les-mecs 74.9 et je vous conseille de faire attention, quand vous sauvegardez vos fichiers de petits-potins, à ne pas les sauver par mégarde dans femme-de-ménage 2.5.

ATTENTION: n'installez jamais journalintime 3.3 ou carnet-adresses_mes-ex 1.1. Ces programmes ne fonctionnent pas dans l'univers de Mari 1.0 et pourraient causer des dommages irréversibles dans le système. Pour la fonctionnalité C:\Petite_dej_au_lit.exe, elle ne s'activera qu'aprés l'exécution d'autres commandes comme C:\petite_pipe_du_matin.exe ou C:\envoyer_bellemere_en_thalasso.exe.

Le Gestionnaire des Systèmes d'Information.


Voilà, j'espère que ca vous a plu!

Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 03:49

J'ai recu il y a peu un de ces emails humoristiques qui tournent sur le web. Comme il m'a plu, je vous le livre ici. Mais surtout, tout de suite après, je vous livre ma version "masculine" de la chose. Voici:



Il y a un an et demi j'ai changé ma version Fiancée 7.0 par la version Epouse 1.0 et j'ai observé que le programme a lancé une application inattendue appelée Bébé 1.0 qui prend beaucoup d'espace dans mon disque dur. Dans la notice, cette application n'est pas mentionnée.


D'autre part, Epouse 1.0 s'auto-installe dans tous les autres  programmes, et se lance automatiquement dès que j'ouvre n'importe quelle autre application, parasitant l'exécution de celle-ci. Des applications telles que Bière-Entre-Copains 10.3 ou Foot-du-dimanche-soir 5.0 ne fonctionnent plus. De plus, de temps en temps se lance un programme occulte (virus?) appelé Bellemère 1.0 lequel, soit plante le système, soit fait que Epouse 1.0 se comporte de manière totalement inattendue.


Je n'arrive pas a désinstaller ce programme et ceci est très irritant, surtout lorsque j'essaie d'exécuter l'application Dimanche-Calin 3.0, il semblerait que certaines fonctionnalités aient des bogues, par exemple, la commande C:\Petite_pipe_du_samedi.exe ne s'active plus jamais.


J'envisage de revenir au programme que j'avais avant, Fiancée 7.0, mais le processus de désinstallation d'Epouse 1.0 me semble fort complexe et je ne mesure pas encore bien les risques que cela peut comporter pour les autres applications comme Bébé 1.0 qui, je l'avoue, est très convivial.


Un utilisateur démoralisé.

***


REPONSE:

Votre plainte est très fréquente parmi les utilisateurs, mais elle est due la plupart du temps à une erreur de conception de base. Beaucoup d'utilisateurs passent de n'importe quelle version de Fiancée X.0 à Epouse 1.0 avec l'idée fausse que Epouse 1.0 n'est qu'un programme d'utilitaires et de divertissement.


Cependant, Epouse 1.0 est bien plus que ça: il s'agit d'un SYSTEME D'EXPLOITATION COMPLET, créé pour contrôler et gérer TOUTES vos applications. Même problème avec Bellemère X.0. Ces programmes sont d'anciennes  générations, desquels dérive Epouse X.0 et entraînent souvent des problèmes de compatibilité. Avec un peu de chance, ils finissent par être victimes d'un virus et disparaissent au bout de plusieurs années.


Evitez aussi l'utilisation excessive des touches ESCAPE ou SUPPRIMER, car vous devrez ensuite utiliser la commande C:\faire_des_excuses.exe/fleurs/all pour que le programme fonctionne normalement. Epouse 1.0 est un programme assez intéressant, mais qui peut générer un coût élevé, s'il est mal utilisé.


Je vous conseille d'installer un software additionnel pour améliorer la rentabilité d'Epouse 1.0. comme Fleurs 5.0, Bijoux 2.3, ou bien SéjourauClubMed 3.2. Vous pouvez aussi vous servir de Ouimonamour 8.0 ou bien de Tuasraisonmacherie 14.7. Vous pouvez les télécharger sur Internet, leurs résultats sont assez satisfaisants.


ATTENTION: n'installez jamais Secrétairenminijupe 3.3 ou Petiteamie 1.1. Ces programmes ne fonctionnent pas dans l'univers d' Epouse 1.0 et pourraient causer des dommages irréversibles dans le système. Pour la fonctionnalité C:\Petite_pipe_du_samedi.exe, elle ne s'activera qu'aprés l'exécution d'autres commandes comme C:\Collier_en_diamant.exe ou C:\souper_au_resto.exe.


Le Gestionnaire des Systèmes d'Information

 

Voilà, ca c'est ce que j'ai recu. Maintenant, dans le post suivant, je vous livre la version Mari 1.0 écrite par mes soins. J'espère être à la hauteur!

Repost 0