Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez le guide

Visitez Valparaiso 1 

En perte de repères?

Vieux, Pas Périmé

Blogs à voir

Un prof à mourir de rire
 
Réseau de blogs latinos francophones

Histoires de coeur et de fesses de Nina et les vingtenaires

Dans les coulisses du journalisme

Un citoyen propose son programme politique

Ca fait penser à Sex & the City

Jean Véronis décrypte le langage des politiques

Drôle, féroce et un poil vulgaire

Un autre regard sur le Brésil

Les tribulations d'Eulalie et M. Muche

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 00:03

Cela fait maintenant cinq ans que je vis au Chili. Put... cinq ans, comme dirait l'autre! C'est pas encore sept ans au Tibet, mais c'est une belle et longue expérience, un quinquennat dont la fin n'est pas encore vraiment programmée. Après m'être adapté à la vie locale, avoir appris l'espagnol le chilien, avoir travaillé comme guide indépendant, avoir bousillé mes yeux et gaspillé mon énergie oeuvré comme employé puis chef d'équipe à Global Inc, je commence à avoir envie de passer à autre chose. Quoi exactement, difficile à dire. Retourner en Europe, certainement, plus près des racines. Car si j'ai adopté le Chili, et réciproquement, cela reste un pays d'adoption. C'est chez moi sans être chez moi. Retourner en Europe donc, mais sans doute pas en France, pas tout de suite. Qu'y faire, je ne sais encore. J'entrevois trop de chemins possibles pour décider lequel suivre.

Fermer ce blog une fois de retour? Possible. Peut-être même avant cela. Je ressens la nécessité d'occuper mon temps à autre chose qu'à écrire sporadiquement dans cet espace. Vusurlemonde est une fenête qui me plaît, mais les gonds commencent à grincer, la peinture à s'écailler, et je n'ai ni la volonté ni le temps de lui consacrer une vraie restauration -ou même un bon nettoyage de printemps. Qui plus est, l'objectif initial de ce blog s'est quelque peu évaporé, et je devrais décider de me consacrer à des projets d'écriture plus ambitieux. Mais c'est difficile. La longueur m'effraie, j'ai toujours été plutôt concis et ma plume n'est pas très endurante.

En plus de cela, Global Inc est une éponge qui absorbe temps et énergie. Agréable éponge, certes, et c'est là le danger. A trop absorber l'intellect, c'est votre cerveau qui se transforme en éponge. Il a trop travaillé dans la journée, il faut le laisser s'essorer dans la soirée. Et tout ce qui peut y rentrer alors ne sont que des déchets télévisuels qui, votre cerveau étant dans un état de vulnérabilité spongieuse, sont plus nocifs que le Cif citron. Prière de rincer la matière grise après usage.

Cerveaux en pilote automatique, Youtoub vous entube, Fessebouc vous addicte, Touitueur vous absorbe. Et moi je divague et navigue en essayant d'éviter ce trop-plein pseudo-divertissant, pseudo-informatif. J'ai longtemps considéré Internet comme une infinité de fenêtres et portes ouvertes sur le monde, un espace de liberté. J'ai maintenant l'impression que c'est une prison qui accapare attention et énergie, qui s'infiltre tel une gigantesque pieuvre partout où il peut.

C'est en grande partie le Chili qui m'a connecté. De retour sur le vieux continent, devrais-je en profiter pour déconnecter? Me transformer en ermite de la virtualité, de ceux qui croient encore que rien ne vaut les relations humaines, commerciales ou diplomatiques en chair et en os? L'ivresse du modernisme, l'aveuglement béat des Chiliens devant les nouvelles technologies, est-ce un péché de jeunesse? Déconnecter, est-ce faire preuve de sagesse, ou bien cela signifie-t-il que je suis devenu un vieux grincheux conservateur et rétrograde?

 

Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est qu'encore une fois j'ai digressé. Ce qui se voulait au départ un retour sur cinq ans de vie chilienne s'est transformé en élucubrations. Je crois que ce n'est pas le moment. Le bilan, on le fera en partant. Pour l'instant, je vais juste me déconnecter.


Et vous, vous éteignez votre portable la nuit?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chakito 07/09/2011 11:54



merd, c'est vrai que j'éteins pas mon portable la nuit.. en plus ça le décharge et le lendemain dans la journée je suis injoignable cause batterie hs.. pourquoi, dans tes projets d'écriture, ne
pas commencer par un recueil de nouvelles? ou bien un bouquin sur le chili moult photos à l'appui? ou bien.. let's see when you'll be back in europe! =)



@tom 09/09/2011 20:36



les idées sont là, mon cher Chako. Le tout c'est de trouver le temps et l'inspiration, et de s'y tenir!